Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La pensée activée

La pensée activée

Être éveillé, c'est sortir du rêve! Vivez votre spiritualité!


Vous, vous êtes la lumière du monde.

Publié par Pascal Cadart sur 12 Novembre 2010, 11:31am

Catégories : #Spiritualité

Vous vous êtes la lumière du monde


Nous sommes tous issus de la lumière. Tout d’abord d’une manière naturelle. Sans soleil, sans lumière, nous n’existerions pas, il n’y aurait même pas de vie sur terre. Mais nous sommes aussi issus de la lumière du créateur, de l’esprit créateur.

Cette lumière nous l’avons recouverte de notre savoir, ce qui fait que nous ne la voyons plus. Chacun se dit, je suis ma propre lumière, je suis intelligent, je me débrouille. Seulement, je ne sais pas où je mets les pieds et je suis incapable de me prendre en charge.  Je crée une société qui s’auto suicide et je détruis mon environnement (pollution, réchauffement, nucléaire). Notre société n’a jamais, soi-disant été aussi avancée,  il n’y a jamais soi-disant autant de progrès, ni autant d’hôpitaux et de malades, car notre société à cette caractéristique qui n’a jamais existé de connaissance d’homme, c’est de créer ses propres maladies. Je paie cher pour m’acheter une voiture qui pollue mon environnement, augmente le réchauffement de la planète, provoque de l’allergie… Oh, oui, j’ai un avantage. Je vais plus vite ! Où ? Nulle part, puisque n’importe comment je reviens toujours à mon point de départ. L’autre jour un écolo (du dimanche) me dit fièrement qu’il a trouvé de la farine bio pour faire son pain, nettement moins cher. A 30 kilomètres de chez lui. Il ne se rendait même pas compte de l’argent qu’il dépensait en carburant car rouler en voiture, c’est « naturel ». Tu voulais dire « habituel ». « Naturel, habituel », c’est la même chose pour beaucoup.

Mais en même temps notre époque n’a jamais été aussi formidable, avec cette capacité de se reconnecter à la lumière.  Il y a de plus en plus de moyens de s’auto guérir et de guérir la terre.  Le siècle dernier, le Yoga et le Bouddhisme ont donné un nouvel éclairage à l’enseignement du Christ et réciproquement.  Cet enseignement a été confirmé par la physique quantique et la biologie moléculaire, ainsi que par l’expérimentation de plus en plus de personnes.

La lumière éclaire.

Quelque soit mon éducation, ma religion, est-ce que ces enseignements m’ont permis de voir plus clair ou est-ce que je suis toujours dans le brouillard, dans mes problèmes ?

Chacun aujourd’hui a la capacité de devenir lumière. Il y a 2 ou 3ans, je n’aurais pas pensé cela possible, mais comme je rencontre de plus en plus de témoins de la lumière, je constate que la lumière existe. Aujourd’hui, elle éclaire peut-être comme un projecteur de 500 watts, c’est déjà pas mal, mais il faut être à proximité pour la voir et l’utiliser. Cette lumière projette de l’ombre et révèle toutes les ombres que nous avons en nous. Mais plus il y a aura de lumière, plus l’ombre disparaitra.

Chacun résonne comme un enregistreur ou un perroquet. Si je suis communiste, je vais ressortir les mêmes phrases entendues déjà il y a quarante ans. Si je suis catholique, je vais entendre les mêmes arguments que  j’entendais déjà étant enfant. Bien sûr les mots vont s’adapter au contexte et à l’époque. Je pourrais dire la même chose pour chaque catégorie sociale ou religieuse. Ce qui signifie que quand j’ai décidé d’entrer dans une catégorie quelque chose en moi résonnait avec cette catégorie.  Un peu comme une luciole est attiré par la lumière, je suis attiré par une catégorie. Je suis attiré parce quel que part elle me ressemble.  Mais ce qui a résonné était-ce quelque chose d’appris dont je n’ai jamais vérifié les fondements ou bien quel que chose que j’avais constaté par moi même.

Par exemple, je suis catholique parce que mes parents étaient catholiques. Ils m’ont transmis cette lumière, mais je ne savais pas pourquoi. Puis cet éclairage ne m’a plus convenu. Les catholiques avaient mis un abat-jour sur la lumière et cet abat-jour était sombre. La lumière existe, mais elle était cachée, puis j’ai rencontré un être lumineux[1] qui m’a fait connaître un endroit lumineux[2]. Et là j’ai découvert un monde nouveau. Je suis redevenu catholique parce que j’avais retrouvé la lumière. J’étais rempli de joie, j’avais pris conscience de la réalité du Christ vivant. Puis je suis retourné à Amiens. A la cathédrale, dans ma paroisse, ils adoraient un Père tout puissant dont les enfants étaient des pécheurs. Ici, tout était triste comme après un enterrement.

Dans les deux cas je suis toujours chrétien. Seulement, c’est l’environnement qui change, d’un côté, il y a la lumière et cette lumière me dit que je suis un enfant de Dieu, c’est un dire un enfant de la lumière. De l’autre côté on me dit Christ est mort, la lumière a existée, mais elle est éteinte. De toute façon, tu es un pauvre pécheur, si tu vois la lumière[3] baisses les yeux parce que tu n’es pas digne de recevoir la lumière[4]. La différence fondamentale entre les deux, c’est ce que je vis. D’un côté, je suis complétement rechargé parce que la lumière me nourrit. De l’autre, je deviens dépressif comme pendant une journée sombre, froide et humide de novembre.

Jésus dit « Je suis la lumière du monde » et aussi « vous êtes la lumière du monde. » Bien sûr que je suis la lumière du monde, seulement on m’a tellement dit et répété le contraire que j’ai du mal à le croire. Les mineurs qui ont été enterré pendant 60 jours sous terre n’ont pas pu regarder la lumière en sortant, ils s’étaient habitués à l’obscurité et la lumière était trop forte. Réellement, ce n’est pas que la lumière était trop forte, c’est qu’ils s’étaient habitués à l’obscurité. Je suis aussi resté catholique parce que j’ai vécu la communion des saints. La communion des saints c’est la communion des êtres qui sont dans la lumière, qu’ils soient vivants ou morts. Marie, fait partie de ces êtres qui font rayonner la lumière. Sainte Thérèse, Marthe Robin, Bruno Groening sont des êtres de lumière. Je mets volontairement deux personnes non reconnus par l’institution Eglise, mais qui ont un rayonnement tellement fort qu’ils n’ont pas besoin d’une reconnaissance officielle. Il y a encore des gens qui discutent pour savoir si Marie était vierge ou non. Ce que je sais c’est, c’est qu’elle est un être de lumière, c’est-à-dire un être capable de nous révéler la lumière.  Par contre qu’elle soit immaculée conception, cela ne fait aucun doute, dans le sens qu’elle ne peut concevoir quelque chose qui soit souillé. Elle a aussi cette faculté de nous purifier. Mais souvent l’ombre que nous projetons est si forte que nous ne voyons pas la lumière.

Je peux penser que Marie est un être imaginaire. Ce que j’ai constaté, c’est que dans les endroits où l’on dit qu’elle est présente les gens en repartent transformés. Je suis un de ces témoins. Qui dit témoin dit réalité et non imagination. Par contre, je me méfie des gens qui ont un imaginaire très fort sur Marie, ils en ont fait une divinité.  Je me méfie aussi de ceux qui vont discuter de sa virginité réelle ou imaginaire. Rappelez-vous ce que j’ai dit un peu plus haut « Marie est un être de lumière » et qu’est-ce que fait la lumière, elle éclaire. La lumière de Marie a une particularité, elle rend vierge nos zones d’ombre. Bien sûr, ce n’est pas magique, pas toujours immédiat, mais Marie a cette faculté de nous engendrer en temps qu’enfant de la Lumière.

La lumière éclaire et permet de voir au delà de ce qui est visible. Mais il n’est pas nécessaire que Marie ou Jésus  soit là pour la lumière brille. J’ai rencontré des évangélistes rayonnant de lumière, des athées débordants d’Amour. 

Comment puis-je savoir si dans ma propre religion il y  la lumière? Si tu vois clair. Jésus a dit « je suis la lumière du monde ». Si ta religion n’est pas claire, lumineuse, c’est simplement que Jésus n’est pas présent.

Etre en relation avec Jésus, avec Marie ou avec un autre être de Lumière facilite l’ouverture à la lumière. Si tu n’es pas croyant, demande simplement à la Lumière de t’éclairer. Elle pourra t’éclairer sans que tu sois obligé de croire à quoi que ce soit. Le soleil ne te demande de croire en lui pour t’éclairer, mais tu as tout de même besoin d’ouvrir tes volets pour voir la lumière.

Tu peux devenir un être de lumière, simplement en t’ouvrant à la lumière. En t’ouvrant  à ce qui est beau, ce qui est naturel, ce qui est vivant. Il suffit de s’ouvrir à la joie, à l’harmonie, à la paix intérieure.

Mets ta croyance à l’épreuve, vis là.

Ouvre les volets de ton cœur et laisse la lumière entrer.

 



[1] Bernard Woestland.

[2] La Roche d’Or à Besançon

[3] Quand le prêtre présente l’hostie.

[4] Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents