Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La pensée activée

La pensée activée

Être éveillé, c'est sortir du rêve! Vivez votre spiritualité!


Pâques, le passage.

Publié par Pascal Cadart sur 29 Mars 2013, 18:59pm

Catégories : #Spiritualité

Le passage de quoi à quoi ?

Regardons ce qu’a accompli Jésus à Pâques. Il est mort sur une croix, qui avait la forme d’un Tau, T. Mais, ce n’est pas cela qui fondamental, tout le monde meurt, beaucoup dans la souffrance et cela depuis des millénaires. L’essentiel, c’est la résurrection. La résurrection qui signifie que la mort n’est pas une fin, mais le passage d’un état de conscience à un autre. Ce passage, Jésus l’a fait de son vi

vant, il était déjà ouvert à cet état de conscience. C’est pour cela qu’il dit qu’il est la vie, le chemin, la vérité. Je meurs, j’arrête d’exister. Jésus dit la vie ne s’arrête pas à la mort et Sainte Thérèse : « Non, je ne meurs pas, j’entre dans la vie ! » Et c’est ce qu’elle a fait aussi, réellement, concrètement. C’est étonnant, tous les témoignages de personnes qui ont invoqué Sainte Thérèse et elle est intervenue dans leur vie.

 

Quand je suis dans mon corps de chair, je suis limité par ce corps. Jésus de son vivant a déjà montré qu’il s’est affranchi de ce corps et il a démontré que nous ne devons pas nous arrêter aux limites apparentes de ce que nous croyons être la réalité.


Envol

 

Jésus est appelé l’agneau Pascal.

La tradition associe l’agneau Pascal soit au Sacrifice d’Abraham qui devait sacrifier son fils ou à la nuit de la libération d'Égypte. L'Agneau fut consommé par les Hébreux et son sang répandu sur le linteau des habitations a permis d'épargner la vie des premiers-nés d'Israël. La crucifixion de Jésus est apparue aux premiers chrétiens comme l'offrande de l'Agneau Pascal mort pour sauver les hommes.

Cela ne correspond pas bien sûr à la réalité vu le peu d’hommes sauvés.

 

Maintenait venons en à l’étymologie des mots. Pâques signifie le passage et l’agnya est le 6ème chakra qui correspond à la conscience christique. Il se situe au milieu du front un peu au dessus des sourcils. Ce qui vraiment étonnant, c’est la similitude de mot entre agnya et agneau. Et encore plus étonnant c’est que ce chakra correspond aux qualités spirituelles qui sont le pardon, la compassion, l’humilité, autrement dit les qualités de Jésus et de Marie. Et ce Chakra est aussi l’ouverture (la porte étroite) au 7ème chakra qui représente « la vérité qui rend libre » ou « la pleine conscience » ou « le royaume des cieux ».

 

Qu’importe le concept, ce qui compte c’est l’ouverture de la conscience. L’ouverture de la conscience, c’est être conscient d’autre chose que la conscience habituelle. Le 6ème chakra nous fait entrer dans la conscience de l’amour désintéressé. Je n’aime pas pour être aimé,  ni en attente de recevoir de l’amour en retour. J’aime l’autre tel qu’il est, avec ses qualités et ses défauts et ce n’est pas forcément facile. Je ne recherche pas la gloire, je n’ai pas besoin d’être reconnu, je ne suis plus esclave, dépendant. Je suis en paix et je deviens de plus en plus libre, joyeux.


Pâques, c’est aussi passer de la pensée à l’Esprit.

La pensée, c’est un enregistrement qui passe en permanence dans notre tâte et qui conditionne toute notre vie. L’Esprit, c’est la conscience de l’Univers, la conscience universelle dans laquelle nous baignons tous, mais sans nous en rendre compte.  Notre esprit peut se relier à l’Esprit. Ce qui signifie que je ne suis plus limité à mon entourage immédiat. Si la personne qui peut m’être utile ou à qui je peux être utile se trouve  à 1000 kilomètres de chez moi, les circonstances vont faire que nous allons nous rencontrer.

 

Faire l’expérience de l’Esprit, c’est dépasser les limites humaines, religieuses. Je faisais parti d’un groupe de prière catho et je devais rencontrer un pasteur protestant. Après un mouvement de recul, le groupe a dit « nous allons prier pour toi » et à la fin de la prière, ils ont ouvert la bible sur l’épitre de Paul aux Thessaloniciens.

 

Je vous écris le texte qui a été reçu. C’est étonnant !

« N’avez-vous pas trouvé dans le Christ un réconfort, dans l’Amour un encouragement, par l’Esprit une communion entre vous ? N’avez-vous pas de l’affection et de la bonté les uns pour les autres ?

Rendez donc ma joie complète. Tendez à vivre en accord les uns avec les autres ! Et pour cela ayez le même amour, une même pensée, et tendez au même but.

Ne faites rien par esprit de rivalité ou par désir de vous mettre en avant, au contraire, par humilité, considérez les autres comme plus importants que vous-mêmes. Que chacun regarde, non ses propres qualités, mais celles des autres. Cherchez à vivre ainsi entre vous, car c’est ce qui convient quand on est uni à Jésus-Christ.»


Ce texte nous indiquait ce que nous devions faire, mais le plus étonnant, c’est quand je l’ai présenté au pasteur, Marcel, qui est devenu un ami.

Marcel avait aussi reçu ce texte le jour où il a décidé d’être pasteur.

 

Humainement, nous sommes limités... Dans la conscience du Christ, notre esprit s’ouvre à une autre dimension, qui, humainement, est irréalisable.


Pâques, c’est passer de la mort à la vie !

 « Je suis venu pur que vous ayez la vie en plénitude ! » nous dit Jésus et pas sa résurrection qui le véritable moment important, il nous montre ce que c’est la vie en plénitude. Toute sa vie publique a été aussi la démonstration de la victoire de l’Esprit sur le corps, sur la matière et le point d’achèvement a été sa résurrection.

Être un chrétien authentique, ce n’est pas croire en un dogme invérifiable. Être un authentique chrétien, c’est faire l’expérience du Christ, non pas en se crucifiant soi-même, mais en ouvrant sa conscience à la dimension de l’Esprit. Pourquoi Dieu qui est qualifié comme un Dieu d’Amour nous demanderait de souffrir. Surtout que cela est complétement à l’opposé de l’enseignement de Jésus. Sinon pourquoi aurait-il guérit les malades ?

 

Être comme le Christ, c’est être né de l’esprit. Notre principale différence avec Jésus, c’est qu’il ne suffit pas d’être né de l’esprit comme certains le croient, notre principale différence est que nous devons grandir dans l’Esprit jusqu’à ce que nous ayons atteint le même niveau de conscience de Jésus. Et il nous faudra peut-être plusieurs vies…


L’esprit ne meurt pas

C’est aussi cela que nous démontre Jésus. Et non seulement il ne meurt pas, mais aussi il se propage, cela a commencé à la Pentecôte.

Pascal Cadart


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents