Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La pensée activée

La pensée activée

Être éveillé, c'est sortir du rêve! La véritable spiritualité se vit!


Nouvelle conscience

Publié par Pascal Cadart sur 16 Mars 2011, 19:05pm

Catégories : #Vision positive

 Conscience intérieure ou conscience extérieure. Hier, une amie, Joëlle  me parlait de la cinquième dimension, alors que nous ne sommes même pas conscients de ce qu’est la quatrième dimension. Pour te donner une idée. Mettons le chiffre 10 sur l’échelle des possibilités. Si dans la première nous avons dix possibilités, en deux dimensions nous avons 100 possibilités, en trois dimensions mille possibilités et dans la quatrième dimension 10 000 possibilités, ce qui signifie que notre cerveau est apparemment incapable de résoudre un problème. Car notre cerveau a été appris à fonctionner uniquement sur le mode logique.  Et justement ce qui caractérise ce que l’on appelle la quatrième dimension, c’est que cette dimension ne fonctionne pas selon les schémas habituels. Pour te donner un mode de compréhension, elle fonctionne un peu comme Internet, mais sans les limites matérielles imposées par Internet. Si j’ai un PC chez moi, je peux faire beaucoup de choses, mais en surfant par Internet, j’ai accès à la connaissance du monde entier. Comment cela se passe-t-il dans la quatrième dimension? Revenons à Joëlle, je voulais l’informer d’une réunion, mais je n’avais pas son adresse et son numéro de téléphone. Je vais chercher du pain et le boulanger était fermé. Du coup, je vais au boulanger de la grande surface et je tombe nez-à-nez avec Joëlle. Dimanche j’ai fait un stage à Paris avec Sylvain Bélanger qui aide les gens par l’écoute imaginaire. A midi, je vais au restaurant, seul. Et pendant tout le repas, j’ai parlé de spiritualité avec ma voisine de 78 ans.

L’Imaginaire, une dimension de notre esprit totalement méconnue et qui possède des ressources insoupçonnées.  Joëlle est radiesthésiste manuelle. Elle n’a pas besoin d’instrument. C’est pour cela que jje parle de  « Nouvelle conscience ». La nouvelle conscience ouvre à une autre dimension.  


Je suis conscient d’autre chose.
Je suis conscient que je suis relié à la Source, à l’Esprit Source.
Je suis conscient que je suis relié à la nature.

 

Quand, je dis je suis conscient, cela signifie que ce dont je parle est vécu et non simplement appris.  La majorité de l’humanité a perdu cette relation avec son être intérieur. Elle ne sait où aller ni quoi faire. Je parle d’être intérieur et pas de Dieu car les religions l’ont tellement détourné ce mot de son sens et aussi parce que l’Etre intérieur n’est pas un dieu. Ce qui fait qu’un athée peut aussi faire appel à son être intérieur.

La nouvelle conscience n’appartient pas à un groupe, à un gourou ou à une confession quelconque. Elle appartient à la fois à tous et à chacun.

Le monde actuel est le monde du pouvoir, du pouvoir de l’homme sur l’homme, du pouvoir de l’homme sur la nature, du pouvoir de la possession. Et nous voyons où cela nous conduit. Le XXe siècle a été le siècle du mensonge et du « m’as-tu vu ». Mais je ne dois pas cherché la faute chez les autres. Si simplement j’avais accepter de payer le prix, il n’y aurait pas eu de délocalisation. La nourriture aurait continué d’être saine si j’avais refusé de manger n’importe quoi.
Aujourd’hui on nous parle de la nourriture bio, saine, naturelle, alors qu’il y cinquante ans, nous avions cette nourriture, naturellement. Les carottes avaient du goût. La semaine dernière, j’ai acheté 2 kg de pommes. Stockées dans ma cave, au bout de huit jours elles sont tachées de partout. Il n’y a même pas dix ans, j’avais acheté 50 kg de pommes et j’ai fait tout l’hiver avec.

Aujourd’hui le monde marche sur la tête. Mais ce n’est pas étonnant, nous ne sommes plus reliés à la source, à notre être intérieur. Qu’est-ce qui guide l’homme dit "civilisé" aujourd’hui ? La publicité et la soi-disant information. Deux journalistes sont enlevés, on nous en parle tous les jours. A côté des enfants meurent de faim. Silence total. Quand je vois le gâchis que font les grandes surfaces. J’arrête ici car je deviens négatif.  Et le négatif entraîne le négatif. 

 

Heureusement, je rencontre de plus en plus de gens positifs, bien ancrés dans la terre, mais aussi ouvert vers le ciel, vers une conscience plus grande qui sait mieux que nous ce dont nous avons besoin. Qu’ils soient croyants ou athées, ils parlent le même langage qui est le langage du cœur.  Et ce langage là, même les animaux, les plantes, la nature le comprennent.

Ce n’est pas une question de sagesse, mais d’ouverture de la conscience à une conscience plus grande. Les guides du nouveau monde nous enseignent à remettre à chacun son pouvoir afin qu’il ne dépende plus du pouvoir d’un autre. Sylvain Bélanger, Sophie Merle font parti de ces éveilleurs de conscience. Les amis de Bruno Groening font aussi parti de ces libérateurs de l’être.

Chacun peut ouvrir sa propre conscience. Par la relaxation, l’équilibre cerveau droit et gauche, par toutes les formes d’ouverture intérieure. L'éveil de conscience demande simplicité et lâcher prise. Et nous sommes tellement compliqués.


J’accepte de perdre le contrôle, je me laisse guider,
je fais confiance à la vie.


Cela ne signifie pas ne rien faire, mais s’unifier à la présence intérieure. Lorsque je suis en lien avec la Source intérieure, tout arrive quand il faut et de la meilleure manière possible et souvent par des moyens inattendus.

Cela ne signifie pas que ce n’est plus moi qui décide, mais que je remets tout à l’esprit en moi pour trouver la meilleure solution. Et l'esprit ne m’apporte pas forcément ce que je lui ai demandé, mais ce qu’il y a de mieux pour moi.

Plus j’ai l’habitude de me relier à la source, plus la réponse est claire et rapide. Plus je pense positivement, plus je vois les problèmes, non comme des obstacles, mais comme des leviers.

Plus je m’unis à la présence intérieure, plus je rencontre facilement les gens unis à cette présence.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents