Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La pensée activée

La pensée activée

Être éveillé, c'est sortir du rêve! La véritable spiritualité se vit!


A quoi sert le rituel?

Publié par Pascal Cadart sur 26 Novembre 2012, 11:54am

Catégories : #Spiritualité

Textes persoDans les religions et dans certains groupes spirituels nous sommes soumis à des rites, des rituels. Il faut faire tel chose, mettre une bougie, afficher une image sainte, s’asseoir de telle manière, faire tel événement à telle date. En réalité, si vous ne respectez pas le rite, cela n’a aucune importance...  Ce que je vous dis, je l’ai vérifié et vous pouvez aussi le constater par vous même. Est-ce que tremper ses doigts dans l’eau bénite a-t-il rendu quelqu’un plus saint ? Est-ce que s’agenouiller devant une image ou une statue a-t-il fait grandir quelqu’un sur le plan spirituel. Est-ce que réciter une prière a-t-il élevé la conscience spirituelle de quelqu’un ? Non ! Et pourtant, c’est ce que font certaines personnes qui espèrent grandir sur le plan spirituel.

Imaginez Jésus, Bouddha revenir aujourd’hui et rentrer dans un temple ou dans une église et de voir ce qui se passe. Les gens qui sortent d’une église ont-ils l’air joyeux ? Est-ce que le rituel leur a amené quelque chose ?


Alors, avons-nous besoin de rituel ? Oui et non !

Non ! Parce que Jésus a dit : « Vous reconnaitrez mes disciples à l’amour qu’ils ont les uns pour les autres ! » A partir du moment où j’ai de l’amour désintéressé pour quelqu’un pourquoi aurais-je besoin d’un rituel. J’ai peut-être besoin d’un rituel parce que je suis incapable d’exprimer cet amour désintéressé. Alors le long rituel me rassure et j’ai l’impression que je vais m’ouvrir aux bonnes grâces de ma divinité.

Oui ! Nous avons besoin d’un rituel tant que nous n’avons pas ouvert suffisamment notre conscience. Ce rituel doit être le plus simple possible et m’aider à m’ouvrir à un autre niveau de conscience. Si le rituel est trop long ou trop sophistiqué, il perd de sa consistance. J’ai pratiqué diverses formes de relaxation et de méditation et j’ai constaté que la seule partie d’un rituel qui est essentielle est celle qui me permet de rentrer dans la méditation. Ce rituel crée un conditionnement qui introduit à la méditation. Une fois que je suis intériorisé, plus besoin de techniques sophistiquées, je suis à l’intérieur de moi-même, dans un état de conscience intérieur et dans cet état l’harmonisation se fait d’elle-même. Dans cet état, je peux être guidé par un maître (celui qui a la maîtrise). L’idéal étant que je devienne mon propre maître.

Ce qu’il y a de dangereux dans un rituel, c’est que le rituel prenne le pas sur le vivant, sur ce qui est vécu. En état de relaxation ou de méditation, il se passe quelque chose au niveau de la conscience. Une méditation de 10 à 20 minutes est plus efficace que n’importe quelle cérémonie religieuse ou rituel spirituel. Pourquoi, parce que la relaxation et la méditation nous font changer d’état de conscience.

Pour donner un exemple terre à terre. A table, on met le couteau à droite et la fourchette à gauche de l’assiette. Cela, c’est le rituel minimum pour pouvoir manger. Mettre un chemin de table, plier les serviettes d’une certaine manière, ajoutent au rituel, au décorum, mais n’ajoutent rien à l’essentiel qui est la nourriture. Que se passe-t-il s’il n’y a rien dans mon assiette ? Je ne suis pas nourri. Ce qu’il y a d’important dans un repas, ce n’est pas la disposition des couverts mais bien la nourriture que nous mangeons. . Mais comme je ne  mange pas à même la table avec mes mains et j’ai besoin du rituel de l’assiette et du couvert. Ensuite, je les oublie pour apprécier la nourriture que je mange.

Cela est exactement la même chose au niveau spirituel, c’est ce qui va me nourrir spirituellement qui est essentiel  et non le cérémonial qu’il y a autour. Dans la plupart des religions c’est le rituel qui prédomine, mais le reste est vide. La véritable eucharistie n’est pas le fait de manger une hostie, cela fait parti du rituel. La véritable eucharistie consiste à être en communion, en union d’esprit avec Jésus.


Au niveau spirituel, un mantra, un chant, un texte inspirant, un exercice respiratoire, une mise en condition sont nécessaires pour m’ouvrir à un autre état de conscience.  Ensuite ma conscience s’ouvre et s’harmonise.

 

Dans un groupe, notre conscience s’harmonise avec les autres personnes du groupe. Plus le groupe a l'habitude de méditer, de penser positivement plus la conscience s' individuelle et collective s'élève.


Ce qu’il ne faut avoir à l’esprit, c’est que ce qui est spirituel se passe toujours au niveau de l’esprit et non du conditionnement humain.


Pascal Cadart

A voir aussi Quel est le seul rituel qui fonctionne?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolananda 26/11/2012 12:36


Bien vrai, merci Pascal de ces précisions, si importantes !


se poser la question, "que ferait Jésus Christ" dans cette situation ? hé bien, si le coeur est léger et les lèvres souriantes, alors  "JE SUIS"   "Jésus" !!!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents