Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La pensée activée

La pensée activée

Être éveillé, c'est sortir du rêve! Vivez votre spiritualité!


Chut. Vous entendez ?

Publié par Pascal Cadart sur 2 Février 2018, 10:49am

Catégories : #Agir autrement

Chut. Vous entendez ? Non ? C’est surprenant. Il y a certainement des sons, même un bruit de fond juste maintenant : le bourdonnement d’un ventilateur, le flou des conversations de fond, la sonnerie d’un téléphone. Il est rare que nos mondes soient complètement silencieux – si rare que le silence absolu est inquiétant…

Nous accueillons le son dans nos vies sans même y penser (en mode pilote automatique), parfois à notre détriment. Et selon les dernières recherches, le silence est peut-être l’un de nos outils de productivité les plus sous-estimés.

Le problème avec les bruits (même les plus faibles)
Les distractions et les interruptions font tellement partie de notre quotidien au bureau que nous ne les considérons même plus comme un bruit excessif. Une étude menée à l’Université de Californie à Irvine a révélé que les cadres ont des périodes de focalisation de seulement 11 minutes en moyenne entre les interruptions. Comme l’a dit Ollie Campbell, CEO de Milanote et membre de l’équipe de Navy Design, « si vous devez vous concentrer, le « bureau » est à peu près le pire endroit où vous pourriez être « .

Entre les interruptions, les distractions, le bruit de fond et le manque général de calme et de silence, le bruit du bureau peut être nuisible. Avec un environnement bourdonnant autour de vous, une rue animée sous la fenêtre, et quelque chose qui vous distrait toutes les trois minutes, il est presque impossible de créer quoi que ce soit de valeur.

Voici pourquoi vous devriez remplacer le bruit par le silence.
Des recherches suggèrent que nos cerveaux ne sont jamais vraiment silencieux – au lieu de cela, ils fonctionnent toujours, même lorsque nous ne sommes pas activement engagés dans une activité consciente. En fait, la science suggère que lorsque nous engageons notre cerveau dans un effort conscient, il remplace le «mode par défaut» du cerveau, détournant temporairement les ressources vers ce que nous voulons faire.

Le silence n’est pas simplement relaxant pour le cerveau. Une étude sur des souris a révélé que l’écoute du silence pendant deux heures chaque jour a incité les sujets à développer de nouvelles cellules dans l’hippocampe, lié aux capacités de mémoire de notre cerveau. Bien que la nouvelle croissance cellulaire ne procure pas toujours des bienfaits pour la santé, dans ce cas, ces nouvelles cellules sont devenues de nouveaux neurones fonctionnels dans le cerveau des souris. En d’autres termes, le silence pourrait vous rendre un peu plus intelligent.

À l’agence de design Navy, la lutte pour réussir à travailler au bureau était réelle. Les distractions constantes et le bruit régulier étaient un tel problème que les employés restaient à la maison quand ils avaient vraiment besoin de se concentrer. Pour résoudre ce problème, l’équipe a institué un «temps calme» quotidien. Avant le déjeuner au QG de la Navy, l’équipe accepte d’être complètement silencieuse. Pas seulement en personne, mais en ligne aussi. Pas d’emails, pas de poignée de mains, et surtout pas de réunions. Ils ont même rangé leurs téléphones dans des tiroirs pour pouvoir vraiment se concentrer. Comme Campbell l’explique: «Le temps calme est un contrat: quelques heures par semaine où nous acceptons de travailler, même si nous n’en avons pas envie ».

Bien qu’il ait fallu des mois pour s’habituer à un temps de silence régulier, après l’avoir fait pendant quatre ans, Campbell estime que l’équipe est maintenant 23% plus productive. Ils sont également moins stressés dans l’ensemble et capables de prendre le vendredi après-midi parce qu’ils en ont tellement fait au cours de la semaine. Ça a marché. «Le bureau est devenu le meilleur endroit pour faire avancer les choses», affirme Campbell.

Vous ne pouvez pas toujours échapper au bruit.
Les sirènes passeront, vous resterez coincé dans un aéroport pendant des heures et vous ne pourrez pas forcer vos collègues à se taire. Et parfois, vous aurez envie de travailler dans un café bruyant ou assister à un concert. Mais quand vous le pouvez, cela vaut la peine de choisir le silence. Peut-être pouvez-vous commencer par ajouter une période de silence strict dans votre lieu de travail. Efforcez-vous de trouver de petites poches de silence pendant la journée et savourez le silence. Ou, si vous le pouvez, peut-être est-il temps d’ajouter de l’isolant supplémentaire et de bloquer le bruit constant de votre maison et de votre bureau, quelque chose qui pourrait se rentabiliser grâce à une concentration accrue et à des avantages directs pour la santé.

Trouver le silence et un espace calme ne fera pas qu’améliorer votre santé: il vous aidera à avoir un fonctionnement optimal au travail.

Céline Simonnet Lafont

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents