Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La pensée activée

La pensée activée

Être éveillé, c'est sortir du rêve! La véritable spiritualité se vit!


Entrer dans la nouvelle conscience

Publié par Pascal Cadart sur 19 Septembre 2014, 16:17pm

Catégories : #Une autre vision

Entrer dans la nouvelle conscience

Jusqu’au XXème siècle il y avait la religion et le monde. Au XXème sont nées les spiritualités puis est apparu la physique quantique. Il y avait soi-disant une élite qui avait la connaissance qu’elle distribuait selon ses bonnes grâces. Mais ce qui était privilégié avant tout était l’individu ou le groupe sous la gouvernance d’un chef. Nous avons longtemps cru que nous étions victimes de notre destin ou que Dieu ou le diable intervenait dans notre vie.

La nouvelle conscience est celle qui a compris que ce nous avons appelé Dieu, c’est l’Esprit. (Saint Jean le disait déjà en Jean 4,24)

Dieu c’est l’Esprit, et ceux qui lui parlent doivent lui parler en esprit et en vérité.

Notre relation a l’Esprit doit se faire en esprit et en vérité.

Comment est-ce que je parle à mon propre esprit, à ma conscience ? Aujourd’hui, est-ce que je vis, est-ce que je suis en esprit et en vérité ?

Est-ce que vivre en esprit et en vérité a besoin d’un dogme, d’une idéologie, d’une croyance ? Non ! Vivre en esprit et en vérité impose de confronter ma propre croyance à la réalité.

Dès que je suis en esprit et en vérité, c’est impossible de me faire croire un dogme ou une doctrine invérifiable. Par contre, je suis bien ancré dans ce que je suis. Être ancré veut dire « Cela je le sais parce que je le vis ». Par exemple, je suis sûr de l’existence de Jésus à un autre niveau de conscience, ici et maintenant, simplement parce que je lui ai demandé et qu’il m’a répondu de manière indiscutable. Et, ici, ce n’est pas une question de croyance, mais d’expérience. Mais, en même temps, il n’est pas nécessaire de croire en l’existence de Jésus car toutes les personnes qui vivent en esprit et en vérité sont dans cet état de conscience. J’ai fait parti d’une secte saine dont le gourou disait : « Vous êtes votre propre maître » et pourtant les adeptes ont fait de ce gourou une divinité. De la même manière qu’ont fait les chrétiens avec Jésus. Jésus leur apprenait une manière de vivre et la religion en a fait un dieu. Pourtant, il n’arrêtait pas de répéter qu’il était le fils de l’homme.

Actuellement, nous sommes en train d’entrer dans une nouvelle conscience et la première chose qui se passe, c’est que chacun devient plus conscient. Il est de plus en plus difficile de nous raconter n’importe quoi. Dans cette nouvelle conscience nous comprenons justement que nous ne sommes plus séparés les uns des autres, que la méditation élève notre conscience, que notre intention a tendance a se concrétiser, qu’un groupe de personne avec une même intention est capable de changer le monde.

Nous ne subissons plus le monde, mais nous en devenons les acteurs conscients. Acteurs pas forcément visibles, pas forcément connus, mais qui font ce qu’il faut là où ils sont. J’ai une amie de 80 ans qui crée du lien en s’intéressant sincèrement aux gens. Depuis qu’elle est arrivée dans notre lotissement, les gens se parlent plus (+).

Attention la nouvelle conscience n’est pas celle du « tout le monde il est, tout le monde, il est gentil ! » C’est plutôt une société où celui qui sait se met au service de celui qui ne sait pas, que celui qui a partage, que celui qui est fort se met au service du faible... Cela fait vraiment bougé les mentalités. Dans la nouvelle conscience, il ne suffit pas d’admirer celui qui fait quelque chose, mais de faire quelque chose. C’est simple, ce que je ne fais pas ne le fait. Ce que tu ne fais pas, personne ne le fait.

Dans la nouvelle conscience, il n’y a plus de jugement. En effet qui suis-je pour juger ? Il n’y a plus non plus de grincheux, de susceptibles, de gens qui se croient spirituels alors qu’ils ne vivent pas ce qu’ils disent. Dans la nouvelle conscience, il devient impossible de tromper les autres car je me trouve face à face avec ma propre vérité. Il y a quelques mois un ami dit a une personne qui avait un problème, il suffit de vouloir pour changer. Comme il était un peu fort, je lui ai dit dans ce cas cela doit être facile pour toi de perdre quelques kilos !

Spiritualité aujourd’hui signifie expérience et vérité. Je sais parce que j’ai expérimenté, parce que j’ai constaté. Je n’ai pas à convaincre les autres, j’ai à confronter ma croyance à la réalité.

Dans la nouvelle conscience le monde va devenir ce je veux qu’il soit et aussi ce qu’il veut que je sois.

En effet, si je suis le seul penseur de mon univers, je suis aussi un penseur sur 7 milliards de penseurs. Nous savons aussi aujourd’hui que quand je grandis en conscience, je fais grandir en conscience tout mon entourage, famille, voisins, collègues. Cela est aussi un bon test pour savoir si ma spiritualité est réelle ou simplement une vue de l’esprit. Sur internet, je constate qu’il y a des gens qui ont un très grand savoir spirituel, ils sont capables de répondre à toutes les questions en citant tel ou tel auteur. Seulement, ce n’est pas du vécu.

Un bon moyen aussi pour savoir si je suis dans la nouvelle conscience, ce sont les synchronicités. Je rencontre la bonne personne au bon moment, une erreur m’amène au bon endroit. L’année dernière j’allais quitter un salon car rien ne m’intéressait, puis je me dis que je devrais acheter un livre pour lire dans le train. J’achète le livre Transurfing. Quelques jours plus tard la fille d’une amie que je connaissais depuis peu m’appelle et la conversation glisse sur la spiritualité. Je lui parle du livre et elle me dit que le mois suivant démarre une formation sur le Transurfing. Et cerise sur le gâteau, le coût de la formation est de 10 € la journée. Quand on voit ce que coûte la même formation à Paris... Et j’ai fait connaissance de beaucoup de personnes intéressantes suite à cette formation.

La nouvelle conscience nous apprend que nous sommes créateurs de notre vie, mais en même temps que cette création inclut les personnes qui nous entourent et même toutes les créatures ainsi que notre mère la terre et même peut-être plus encore. Et comme nous sommes créateurs de notre vie nous ne pouvons que penser, parler et agir positivement. Même si les résultats ne sont pas immédiats, nous n’avons pas d’autre choix car nos pensées présentes créent notre futur.

La question que je me pose ici à la fin de ce texte est celle-ci : Est-ce que nous avons besoin de souffrance, de la violence, de la pauvreté ? Est-ce qu’il y a un dieu qui a permis tout çà ? Alors, pauvre dieu. Tout cela ne vient-il pas de l’homme ? Alors c’est l’homme qui peut changer cet état de fait et cet homme, c’est toi, c’est moi, c’est nous. Nous ne pouvons plus avoir le luxe d’attendre un sauveur qui n’est pas venu depuis 2000 ans, par contre mettre en pratique ce que Jésus a enseigné, cela chacun peut le faire.

La nouvelle conscience n’est pas une question de croyance en Dieu, en quelqu’un ou en quelque chose. La nouvelle conscience implique de mettre sa propre croyance en pratique et de vérifier si sa propre croyance est juste. Elle nous dit aussi que je crée ce que je crois. Et comme l’a dit un auteur célèbre : « Il faut le croire pour le voir » alors que jusque maintenant nous faisions l’inverse, nous devions d’abord le voir pour le croire.

La nouvelle conscience implique un changement radical de notre manière d’être et de penser.

Que le meilleur soit !

Pascal Cadart

Entrer dans la nouvelle conscience

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents