Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La pensée activée

La pensée activée

Être éveillé, c'est sortir du rêve! La véritable spiritualité se vit!


Un peu plus d'amour que d'ordinaire ...

Publié par Pascal Cadart sur 13 Juin 2014, 17:53pm

Catégories : #Agir autrement

Un peu plus d'amour que d'ordinaire ...

Je suppose que si je dis qu’avec un peu plus d’amour notre monde tournerait mieux, presque tout le monde sera d’accord. Cela semble même être une évidence. Si la solution à bien des difficultés est à portée de main (un peu plus d’amour), alors on devrait pouvoir la mettre facilement en application.
Mais ce n’est pas aussi facile que cela. Pourquoi ?

Peut-être pensez-vous à nos jeux d’ego, qui nous maintiennent dans la dualité, à la recherche parfois avide et aveugle de pouvoir et de plaisir, ou à ces peurs qui nous séparent. Vous avez raison, tout cela existe, mais je pense à autre chose : à notre système économique.

Voyez-vous, la doctrine du capitalisme qui régit nos systèmes économiques est basée sur la compétition, la concurrence. Or, dès qu’un être humain entre en mode compétitif, qu’il voit en l’autre un concurrent, il ferme son cœur et ne peut plus exprimer son amour. C’est l’un ou l’autre. La compétition exclut l’amour.

Il est facile de comprendre que tant et aussi longtemps qu’on basera nos échanges économiques et la plupart des relations entre humains sur la compétition, nous ne pourrons laisser s’exprimer l’amour présent dans nos cœurs. Qu’on le veuille on non, le capitalisme (ou tout système semblable) étouffe l’amour, l’amitié, la douceur, et empêche la floraison de notre humanité vers des valeurs plus élevées, des valeurs de partage, de solidarité, d’unité, de fraternité.

Notre évolution passe donc immanquablement par l’abandon du capitalisme. Comme on peut le voir, ceux qui en tirent profit font tout pour maintenir notre humanité sous le joug esclavagiste de se système (à travers le FMI, la Réserve fédérale américaine, la Banque européenne, etc). Je ne donne cependant que peu de temps encore à ce système. Il est trop barbare, cynique, destructeur et inhumain. Pour ma part, on peut s’en libérer dès aujourd’hui.

Mais alors, comment va-t-on faire ? Voilà une excellente question !

Comment aimeriez-vous que soit notre monde ? Pensons-y, visualisons-le aussi beau et joyeux qu’on le peut, créons-le dès aujourd’hui en y mettant le meilleur de nous-mêmes, et nous le verrons un jour autour de nous. Car c'est à nous, individuellement et collectivement, qu'il appartient de le décider et de le bâtir.

Ne laissons plus un groupe de gens passés maîtres dans l'art de la manipulation et du mensonge nous diriger et décider à notre place. S'ils ont pu installer un tel système, qui profite à une infime minorité au détriment de tous les peuples, qui saccage notre environnement et pollue au point de compromettre notre survie, c'est que nous les avons laissé faire.

Or, nous avons le pouvoir de choisir. Nous avons le pouvoir de dire oui et non ! Je connais bien les contraintes de notre vie moderne, je connais nos obligations de tous genres et je sais qu'on ne peut pas changer de vie comme par magie. Mais en ce qui concerne notre système économique actuel, dire « Non, ça suffit la folie ! » et un acte nécessaire. Un acte libérateur aussi, car nous sommes devenus trop dépendants, trop soumis et trop privés d'amour pour nous épanouir.

C'est en mettant la qualité d'amour au coeur de notre vie, de nos échanges, de nos relations à l'autre et à tout être vivant, que nous pourrons enfin exprimer le plus beau de l'humain !

Michel A.

Un peu plus d'amour que d'ordinaire ...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents