Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La pensée activée

La pensée activée

Être éveillé, c'est sortir du rêve! La véritable spiritualité se vit!


"Crois-tu que tu ne canalises pas ?"

Publié par Pascal Cadart sur 24 Février 2014, 10:52am

Catégories : #Une autre vision

"Crois-tu que tu ne canalises pas ?"
par les guides de Sylvie

Je n’arrive toujours pas à faire ce que j’ai décidé, c'est-à-dire à cesser l’habitude devenue compulsive, de lire les messages spirituels. Quand ils sont en résonance avec ma foi, je vibre à l’unisson et ça m’élève, quand ils sont écrits par des hommes un peu trop sûrs d’eux-mêmes, ça m’agace et me renvoie à ma propre difficulté à accepter d’avoir par moment des éclairs de compréhension, une forme de sagesse que la peur de me croire au-dessus des autres me pousse à sous estimer. Quand je lis des messages canalisés, je ne peux m’empêcher d’avoir de l’envie…

Puis, en me plaignant de moi-même, de mes faiblesses, le même message m’est venu en tête :

"Crois-tu que tu ne canalises pas ? Penses-tu que certaines idées viennent de ton mental, de ta personnalité, de ton expérience ou bien qu’elles sont inspirées ? Crois-tu que le langage des êtres de lumière est toujours poétique ? Ne penses-tu pas que tu attaches trop d’importance à la forme ?

La forme n’est qu’une expression parmi tant d’autres et dans la diversité, la source déploie toute sa créativité. La sagesse n’appartient à personne en particulier, elle est une énergie qui se diffuse telle la lumière du soleil, sur tout ce qui est. Chaque fois que tu es dans l’amour que ce soit vis-à-vis de toi-même, des autres, d’un animal, de toute vie, tu ouvres ton cœur qui est un émetteur mais aussi un récepteur.

Il te suffit d’être ouverte pour recevoir.

Quel besoin as-tu de vouloir savoir autre chose que ce qui te permet d’avancer dans le moment présent, d’aller vers plus d’amour ?

Tu sais maintenant que l’autre est un miroir fidèle, une version de la même source, un autre toi, alors apprends à y voir la lumière, la beauté.

Commence par te voir dans le miroir chaque matin avec les yeux de l’amour, exerce toi à t’en remplir.

Tu as pu constater combien ton visage pouvait se transformer selon l’énergie, l’émotion que tu portes, alors joue à être belle. Réinvite la joie à chaque instant afin qu’elle te renouvelle, éveille la vie éternelle en toi. Regarde-toi dans les yeux et affirme ton amour pour cette enveloppe qui te permet de réaliser le plus beau des voyages, celui qui t’amène en ton cœur. Depuis cet espace, tu peux visiter tous les cœurs, t’unir à Tous les êtres.

Tu sais que sur cette terre on met l’amour en cage et que dès qu’on le nomme, qu’on croit aimer un être, un visage, on tente de se l’approprier et on en perd la substance en même temps que la liberté. Si je te dis mon nom, si je me limite à une forme qu’en serait-il de ton individualité, comment me verrais-tu ? Tu te comparerais puis te dévaloriserais or ta mission, comme celle de tous tes frères, c’est d’incarner l’énergie que je suis, que tu es, que nous sommes tous, sans exception.

La source a des milliards de visages, de noms et de formes. Tu ne peux la limiter ni te l’accaparer, elle traverse et anime toute vie afin que chacun la traduise selon sa vibration, son propre cœur émetteur récepteur. Tu sais que tu es une et tous à la fois et sous ton apparence présente, il t’est donné de jouer avec les énergies, d’apprendre à imiter la source, en la laissant s’expanser en toi.

Continue d’ouvrir ton cœur et soit satisfaite de ne pas être enfermée dans cette forme. Réjouis toi de pouvoir vibrer, ressentir, goûter, entendre, sentir, toucher, parler, rire et même de pleurer, c’est le signe incontestable que tu es vivante, traversée par la source et ses milles et une vibrations.

Tu sais ce qui est nécessaire pour faire de cette vie un voyage joyeux où tout t’est permis alors créé, imagine, projette tout ton amour et toute ta lumière pour le seul plaisir de les sentir s’écouler en toi et rayonner tout autour.

Vibre la liberté, la joie de vivre, de pouvoir changer, de pouvoir renaitre à chaque instant, dès que tu lâche l’idée de la peur.

Réjouis toi du fait que tout est éphémère ce qui veut dire aussi que tout est possible, malléable, renouvelable, vivant.

N’est-ce pas ce que tu cherches l’extase permanent ? Il te suffit d’être ce que tu es vraiment, d’oser aimer tout ce que tu es, tout ce qui est, tout ce que la vie t’offre comme opportunité.

Le doux et le sucré ont beaucoup plus de saveur lorsque tu as goûté ce qui était salé.

Ta souffrance vient du fait que tu veux retenir ou alors rejeter mais si tu te laisses seulement traverser par ce qui est, dans l’instant, plus rien n’est important et tout devient égal.

Si tu veux voir la source, il te suffit de te regarder, de voir tout ce qui est, avec les yeux du cœur. Une image, une idée ne font que limiter. Dès que tu imagines ce que peut être "dieu", tu te réfères à ce que tu connais et te limites en même temps à recevoir.

"Apprends à voir avec les yeux du cœur et tu verras la source en toute vie".

Bon, je m’en vais au jardin profiter du soleil et de la chaleur de ses rayons. J’ai acheté des glaïeuls violets et des Dahlias oranges et jaunes puis de l’ail. Je vais retenter l’expérience. L’année dernière, j’ai essayé d’en faire pousser avec des gousses à consommer et ça n’a rien donné. Cette fois-ci c’est de l’ail à semer.

Il est vrai que chaque fois que je demande à voir qui je suis, ma présence divine, je vois de la lumière, des couleurs, des traits lumineux entremêlés. Certainement que ce que l’on voit correspond à l’idée que l’on se fait du divin. Celui qui croit au christ verra un homme lumineux barbu aux cheveux longs…Le message qui suit me parle et résonne en des mots que j'aurais pu écrire mais comme le dit si bien je ne sais qui, le sans nom et sans forme, la sagesse s'écoule et la capte celui ou celle dont le cœur est à l'écoute...

Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr et ces deux lignes. Merci

PS: C'est moi qui surligne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents